LANDSKAP YC COPYRIGHT 2020. ALL RIGHTS RESERVED.

Martigues

Le grand parc d’Éole

 

Description

À Figuerolles, il y a un véritable « génie du lieu », celui-ci ne tient pas seulement à la beauté de cette corniche rocheuse flanquée de pins tors, à cette plage abritée imprévue, à ces hectares de garrigue rase parfumée, à cet horizon généreusement ouvert jusqu’à Sainte-Victoire, à ces arbres sculptés puissamment enracinés. Il y a quelque chose dans l’air, dans la lumière, une identité : il y a ce vent quasiment permanent, ce souffle fort du Mistral qui dessine l’âpreté des reliefs, le plateau balayé, les combes abritées où la végétation se déploie.
Le sens, la cohérence de ce paysage se lit dans l’air, dans ce mouvement.

Le projet propose donc en conséquence de dédier ce parc aux vents. Le vent modèle le paysage, dévaste ou crée la vie, à travers la propagation des graines, la production d’énergie, la transmission des sons, des odeurs. Dans tous les cas, cet élément fait partie intégrante du paysage. La vie utilise le vent pour croître, se mélanger, se multiplier. Les plantes ont développé de ce point de vue, des stratégies et des architectures d’une grande beauté. L’art, le Land art, l’art des jardins se laissent porter par cette dynamique à travers des créations spatiales et paysagères qui nourrissent les réflexions sur l’aménagement du territoire et l’évolution de la planète en créant de nouveaux paysages, non plus « contre » les éléments et la nature mais « avec » elle, dans son sens.

Le parc s’organise autour d’une spirale, un vaste vortex centré sur une généreuse doline existante sur le causse. Cette prairie en creux devient le lieu de tous les événements : festivals de cerfs volants, lisières d’oriflammes, manifestation en plein air. Le principe de la haie brise-vent est décliné sous toutes ses formes, au même titre que d’autres systèmes de plantations qui ont effet d’accumuler le déplacement des vents (venturi, couloirs,…).

Les bâtiments de Rudy Ricciotti sont conçus comme des volumes bruts, des abris de pierre et de verre qui accueillent les visiteurs à l’entrée du site

 

Details

  • Concours
  • Date 2002
  • Coût 5 M € HT
  • Maître d’ouvrage
    Ville de Martigues
    Maître d’œuvre mandataire R. Ricciotti, Architecte

  • Partenaires
    In Situ E.Jalbert & A.Tardivon INEA, BET environnement
Top